Rôle de l’abbé Primat

sob-abbotgregorypolan_2016-300x424

21. Nous remercions la Révérende Mère Christophe o.s.b., Abbesse de Notre Dame de Jouarre, de nous avoir donné ces précisions. Le 10 septembre 2016, Dom Gregory J. Polan o.s.b., abbé de Conception Missouri, États-Unis, a été élu dixième abbé primat. Il est le troisième Nord-Américain à exercer cette charge. Cf. www.osb.org./institutions internationales/ abbé Primat

LA confédération bénédictine est née en 1893 de la volonté du pape Léon xiii d’unifier l’ordre bénédictin. Elle fédère aujourd’hui vingt et une congrégations bénédictines qui élisent chacune leur abbé général.

Tous les quatre ans, un congrès des abbés désigne également l’Abbé-primat qui a un rôle d’animation de l’Ordre, de représentation vis- à-vis des autorités civiles et des autres ordres religieux, ainsi que vis-à-vis du Saint Siège. Chaque abbaye conservant son autonomie, ce qui est une spécificité bénédictine, son pouvoir de juridiction est limité, sauf sur une quinzaine de communautés dépendant directement de lui, sur l’abbaye Saint-Anselme, sur l’Aventin à Rome, et sur l’Université pontificale qui lui est liée.

Dans le monde, il y a aujourd’hui sept mille moines bénédictins et environ quatorze mille moniales et sœurs bénédictines. Les monastères féminins sont rattachés à la Confédération mais n’en font pas partie intégrante. Les abbesses ne votent pas pour l’élection de l’Abbé primat.

Laisser un commentaire