CHOIX DE LIVRES POUR LES OBLATS, ET POUR LES LAÏCS qui veulent connaître saint Benoît

screen-shot-2016-10-31-at-12-19-56

LA RÉGLE DE SAINT BENOÎT

LA VIE ET LA RÈGLE DE SAINT BENOÎT. Nouvelle édition. Editions Téqui
LA RÈGLE DE SAINT BENOÎT, texte intégral et à télécharger, sur les sites de monastères, par exemple l’Abbaye du Mont des Cats
LA RÈGLE DE SAINT BENOÎT au format MP3. Saint-Léger Editions. 2013. lecture commentée par les moines de l’Abbaye de Ligugé. Commentaires par le Père Jean-Pierre Longeat.
IL EXISTE D’AUTRES PRÉSENTATIONS ET TRADUCTIONS DE LA RÈGLE.

COMMENTAIRES DE LA RÈGLE

SŒUR MARIE MADELEINE CASEAU . Qui que tu sois…Au fil des jours avec saint Benoît. Ed. Saint-Léger éditions. 2015.
Sœur Marie Madeleine Caseau, aujourd’hui Présidente de la congrégation des Bénédictines de sainte Bathilde, et Prieure de Vanves, a été pendant plusieurs années responsable des oblats et hôtelière au Prieuré de Saint Thierry (Reims) Elle a aussi accompagné de nombreux laïcs dans leur quête de Dieu, et a pu réaliser la nécessité de donner à chacun des outils pour qu’il trouve son chemin de vie et de bonheur et y persévère. Conduire au Christ et rendre libres sous le regard de Dieu ont été ses seules convictions profondes.

DOM GUILLAUME JEDRZEJCZAK. Sur un chemin de liberté. Ed. Anne Sigier 2006.
Ancien Abbé de l’Abbaye du Mont-des-Cats, aujourd’hui Président de la Fondation des monastères, l’auteur rassemble les commentaires de la Règle de saint Benoît donnés jour après jour, d’abord aux moines de son abbaye, et réunis dans ce livre à l’intention des laïcs. Chaque passage de la Règle a quelque chose à nous dire encore après 15 siècles. Le rôle du commentateur est de faire ressortir ce « trésor caché dans le champ ». Une sagesse condensée dans ces pages.

MICHAEL CASEY, Introduction à la Règle de Saint Benoît. Ed. Bellefontaine 2013. La Tradition source de vie N° 3
Michael Casey est moine cistercien, longtemps chargé de la formation des jeunes moines cisterciens. Ce livre est un ouvrage de synthèse sur la Règle de saint Benoît pour des spécialistes et ouvrage d’initiation pour toute personne désirant connaître ce texte source pour la spiritualité monastique. Il propose une bibliographie à la fin de chaque chapitre. Le premier chapitre est particulièrement profitable pour savoir aborder un texte ancien et le laisser donner une parole neuve au lecteur d’aujourd’hui.

ANSELM GRÜN, Saint Benoît, un message pour aujourd’hui aux éditions Desclée de Brouwer 2005

Anselm Grün, ce bénédictin qui a trouvé la parole juste et adaptée à notre culture actuelle, transmet ici, quelques idées-phares de la règle de Saint Benoît : la prière, le travail, le discernement, la paix, la communauté…

SŒUR MICHAELA PUZICHA Commentaire de la Règle de saint Benoît. deux volumes. Ed : les Editions du Net 2015. L’auteur, moniale de Varenne dirige l’Institut d’Etudes Bénédictines de Salzbourg, un centre d’études pour moines et moniales germanophones.
Le travail de sœur Michaela est riche d’enseignements au niveau biblique et monastique. Ce livre est un manuel d’études à l’attention de tous ceux qui s’intéressent à la Règle, moines, oblats, familiers des monastères.

JOAN CHITTISTER, Une sagesse au fil des jours. Coll Épiphanie, éd Cerf
Depuis quatorze siècles, la Règle de Saint Benoît a donné naissance à d’innombrables commentaires, le plus souvent destinés aux moines et aux moniales. La méditation que propose Joan Chittister s’adresse ici directement aux laïcs, à tous ceux qui cherchent à s’inspirer de la tradition bénédictine au fil des jours. En commentant la Règle, l’auteur développe toute une spiritualité du travail, en insistant sur les équilibres nécessaires entre l’activité et le repos ; dans la société moderne, la détente peut devenir une urgence spirituelle.

DOM ANDRÉ GOZIER. Prier 15 jours avec saint Benoît. Ed. Nouvelle cité 2001
Quinze petits chapitres à partir de la Règle de saint Benoît et de sa vie écrite par saint Grégoire. L’auteur, bénédictin expérimenté nous guide à la recherche de Dieu en vérité.

ECRITS PAR DES LAÏCS

ESTHER DE WAAL. La voie du chrétien dans le monde Coll Épiphanie, éd Cerf. Réédition en 2010.
L’auteur, « anglicane, épouse et mère de famille, montre comment elle a découvert dans la Règle des moines une sagesse de vie chrétienne qui déborde les frontières entre moines et séculiers, clercs et laïques, hommes et femmes, les frontières aussi entre confessions chrétiennes qui peuvent se reconnaître dans un esprit antérieur à la leurs divisions » (Dom Grammont).

WIL DERKSE. Pour une convivialité retrouve. Edition Fidélité 2009
L’auteur, marié et père de deux filles est oblat séculier d’un monastère des Pays-Bas. Transposer l’art de vivre bénédictin à l’extérieur des murs des monastères : en famille, à l’école, dans l’entreprise, un orchestre, un hôpital…Wil Derkse propose une adaptation des vœux monastiques pour la vie concrète de travail et de famille. Il aborde ainsi la vision bénédictine de l’autorité (encourager les personnes à la croissance), la façon bénédictine de gérer le temps, l’art difficile de commencer, l’art encore plus difficile de s’arrêter et celui de trouver l’équilibre entre les deux, afin de n’être plus jamais « pressé ». Ce livre peut donner un nouvel élan, inspirer une orientation et un style de vie, en particulier pour les personnes ayant des responsabilités.

PIERRE-ALBAN DELANNOY La Règle de saint Benoît. Edition Albin Michel. 2015.(Au format papier ou au format numérique)
Au cours des dernières années du XXe siècle, des laïcs de plus en plus nombreux se sont rapprochés de la vie monastique, notamment celle des cisterciens. La Règle n’a cessé d’évoluer et se prête à de multiples relectures. Pierre Alban Delannoy en fait ici la démonstration par l’histoire. Appartenant lui-même à une communauté de laïcs cisterciens, il introduit le lecteur à l’esprit pragmatique de la Règle, et témoigne de sa capacité à irriguer aujourd’hui encore notre vie spirituelle.

SUR LA « LECTIO DIVINA » :

FRÈRE FRANÇOIS ET FRÈRE PIERRE-YVES de la communauté de Taizé. Méditation de l’Ecriture. Prier les Psaumes. Editions de Bellefontaine (Vie monastique N° 5) 1989.
Désirer que l’Écriture soit la nourriture de la vie spirituelle, oui. Mais comment la recevoir avec l’intelligence pour la faire descendre dans le cœur ? Dans les psaumes, l’Écriture s’offre comme une prière. Face à Dieu, l’homme des Psaumes ressent d’une part l’émerveillement, le sens de la grandeur, d’autre part le sens de son néant, l’humiliation. Et son langage passe d’une extrême hardiesse à un infini respect, au silence. Avec une même fraîcheur, les Psaumes donnent à l’Église la place qui lui revient dans la prière.

ENZO BIANCHI, Prier la Parole, lecture et méditation des Ecritures ; Editions Albin Michel 2014.Enzo Bianchi, fondateur de la communauté œcuménique de Bose, dans le Piémont, redonne ici au chrétien, et à tout lecteur engagé dans une recherche de sens, un accès aux Écritures. Traduit en plusieurs langues depuis sa première parution en 1973, Prier la Parole est devenu le classique d’Enzo Bianchi. Il a permis la redécouverte en

Occident de la lectio divina, riche tradition du premier christianisme et qui s’inscrit dans la lignée de Vatican II.
L’ouvrage, qui présente à la fois l’horizon historique des Pères de l’Église et décrit le chemin à explorer au quotidien, sous la forme de lectures, de méditations et de prières, dévoile la Parole « comme réalité vivante, dynamique, efficace, capable d’alimenter la foi, d’inspirer la vie. » Au fil des pages, Prier la Parole invite à retrouver toute la saveur de la Révélation.

FRANÇOIS CASSINGENA-TRÉVEDY, o.s.b. – Quand la parole prend feu. .Propos sur la lectio divina. Editions Bellefontaine, Spiritualité monastique contemporaine n°36. 1999.
En une vingtaine de courts chapitres, l’auteur réussit à donner goût à la pratique de la lectio divina. L’ouvrage s’ouvre par un commentaire d’un détail du Christ aux outrages de Fra Angelico, et il s’achève par un tableau de Rembrandt, la Mère du peintre lisant la Bible. La dimension artistique est très présente dans un exposé dont la forme n’est jamais banale. Fruit de la lectio divina de l’auteur, il s’appuie très largement sur l’Écriture et les Pères de l’Église, mais aussi sur Pascal, Dom Delatte, Claudel ou Lévinas.

Share this Project

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *