Editorial de la Lettre N° 49

StBenoitIcone01

Chers Amis,

Service, Service, Service

Nous connaissons « l’École du service du Seigneur » dans la Règle de saint Benoît (RB, Prol. 45).

Il ne propose pas une école dure ou pénible, puisqu’il s’agit de « servir par amour ».

On reste confondu, émerveillé, devant Jésus agenouillé, en tenue de service, devant Mère Thérésa et ses soeurs, dont les corps et les regards rendent leur humanité à ces pauvres d’entre les pauvres…

Que de bons Samaritains dans ce monde, qui s’efforcent de vivre la dimension horizontale du service !

Chaque fois que nous rendons un service gratuit, nous-même y répondons et nous apprenons même à nos enfants à le faire.

Et il n’est pas besoin d’être moine, moniale ou oblats pour rendre service.

Mais si nous le sommes, dans nos trajectoires de vies vers le Seigneur, nous connaissons bien, avec saint Benoît, la dimension verticale du service.

Le modèle est limpide : Jésus ne rend pas service, il prend la tenue de service, et il est Serviteur. Il est Le Serviteur, jusqu’au Serviteur souffrant (Isaïe 53), venu « non pour être servi, mais pour servir ».

À l’exemple des moines et des moniales que nous aimons, efforçons-nous, à travers les services rendus, dans la vie quotidienne et la prière, d’avancer peu à peu, dans « l’École du service » de Benoît, pour apprendre, nous aussi, dans nos missions de service, à vraiment servir par amour.

Françoise Chevalier

Présidente du SOB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *